Franchise : quelques conseils pour vérifier la réalité du savoir-faire du franchiseur !

Franchise : quelques conseils pour vérifier la réalité du savoir-faire du franchiseur !

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Il est tout à fait possible de sonder la réalité et du savoir-faire du franchiseur et de sa transmission par quelques vérifications simples.

Le savoir-faire ou know-how est, avec la marque et l'assistance, un des piliers de la franchise. Substantiel et éprouvé, il doit procurer un avantage concurrentiel fort au franchisé,  tant au plan financier qu'au plan temporel (aller plus vite que la concurrence traditionnelle). Le futur franchisé aura donc soin de vérifier la réalité de ce savoir-faire mais aussi sa bonne transmission par le franchiseur.

Pour ce faire, trois indices nous semblent pouvoir être aisément contrôlés.

Le Manop :

Le manuel opératoire ou encore manuel franchise [MANOP], document confidentiel et réservé aux membres du réseau, formalise le savoir-faire et recense les normes et bonnes pratiques de l'enseigne. En théorie il doit d'ailleurs être restitué au franchiseur à la terminaison du contrat.

Ici la vérification consistera à demander à le consulter avant la signature du contrat de franchise et à vous faire une opinion sur sa qualité, étalon de la qualité de l'enseigne en quelque sorte : informations détaillées et précises sur le know-how, les produits, les services, la démarche marketing, le soutien logistique, le modèle économique, etc.

La formation

Nous pourrions presqu'écrire ici la formation initiale tellement celle-ci est déterminante. Elle aura pour objectif de transmettre au franchise le savoir- faire de l'enseigne avant tout mais aussi de lui permettre de s'approprier les produits, les services ainsi que les normes et procédures en vigueur dans le réseau.
Idéalement cette période de formation devra avoir une durée suffisamment longue, alternant formation théorique et travaux pratiques, dans une unité pilote et/ou chez un franchise maîtrisant le savoir-faire.
Au rayon des évidences, précisons que cette période d'intense formation est un préalable indispensable au passage à la franchise.

La rencontre avec d'autres franchisés

Hormis le cas pas si rare que cela des franchises en phase de démarrage, un conseil de bon sens que nous dispensons à tous nos clients : aller voir des franchisés déjà installés et ceci directement, sans le franchiseur. C'est à notre sens un très bon moyen d'avoir une opinion directe et concrète du fonctionnement de l'enseigne et de la réalité de son savoir-faire. Précaution à respecter à ce niveau : voir plusieurs franchisés. En effet n'en voir qu'un seul qui pourrait être en désaccord avec son enseigne (cela arrive, soyons pragmatiques) risque de donner une vision biaisée de l'enseigne.

La combinaison de ces trois indices permet dans la très grande majorité des cas de vérifier la consistance du savoir-faire de la franchise.