Pharmaciens : rémunération des jours fériés non travaillés

Pharmaciens : rémunération des jours fériés non travaillés

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Une salariée souhaitait obtenir le paiement des salaires relatifs aux jours fériés des 14 juillet et 15 août au cours desquels elle n'avait pas travaillé.

Pour cela, elle se fondait sur le Code du travail qui prévoit le maintien, pendant les jours fériés chômés, de la rémunération des salariés qui cumulent au moins 3 mois d'ancienneté. Une demande rejetée par la Cour de cassation. 

En effet, la convention collective de la pharmacie n'imposant pas de jours fériés chômés (autres que le 1er mai), l'employeur devait les déterminer. Or ce dernier avait décidé que seul le jour de Noël et le jour de 1er mai étaient chômés. Aussi, la salariée, qui avait délibérément choisi de ne pas travailler les 14 juillet et 15 août, jours fériés non chômés dans la pharmacie, ne pouvait pas prétendre à leur rémunération.