Pharmaciens – un statut de correspondant

Pharmaciens – un statut de correspondant

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Certains pharmaciens pourront devenir pharmaciens correspondant de leurs patients

Un patient pourra bientôt déclarer un pharmacien correspondant auprès de l’assurance maladie. De son côté, le pharmacien pourra, avec l’accord de son patient être supplée dans cette fonction par un pharmacien exerçant dans la même officine. Mais attention, car le pharmacien ayant la qualité de pharmacien correspondant devra obligatoirement participer à la même structure d’exercice coordonné que le médecin traitant du patient (maison de santé, CPTS...).

Une fois désigné, le pharmacien correspondant pourra, sous certaines conditions, renouveler périodiquement les traitements de maladie de longue durée (traitements chroniques).

Mais aussi, si besoin, ajuster leur posologie. L’ordonnance établie par le médecin devra toutefois l’y autoriser.

Sachant que la durée totale de la prescription et de l’ensemble des renouvellements effectués par le pharmacien correspondant ne devra pas excéder 12 mois.

Ces dispositions, dont nous verrons dans le temps la portée pratique, ne sont pas sans rappeler celles applicables à la notion de médecin traitant.

Source : décret n° 2021-685 du 28 mai 2021, JO du 30