Tabac : une nouvelle diversification à l’horizon

Tabac : une nouvelle diversification à l’horizon

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Les impôts pourront bientôt être acquittés chez les buralistes.

Après la vente de billets de TER (SNCF sur cinq régions), cf. les archives de notre lettre, au 1er janvier 2020, 18 départements testerons la collecte des impôts chez les buralistes, à hauteur de 300 € en liquide et sans limitation de montant en carte bleue, ceci avant une généralisation au 1er juillet 2020.

Cette diversification s’inscrit dans la logique présentée par Philippe COY, Président de la confédération des buralistes, afin de faire face à la réduction des volumes de tabac. Et au passage nous relèverons que les services de l’État se désengagent des petites communes et autres, attribuant à un réseau de 24 500 points de vente, celui des buralistes, une mission de service public.