Des aides financières pour combattre les TMS

Des aides financières pour combattre les TMS

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Les TMS (qui ne désignent pas le nom d'un nouvel organisme bizarre mais les troubles musculo-squelettiques) concernent tous les secteurs d'activité, tous métiers confondus. Le travail sans douleur physique, c'est possible ?

Le Ministère du Travail le confirme : les TMS sont la première cause de maladie professionnelle reconnue. Au programme : lombalgies, cervicalgies, syndromes du canal carpien, et tendinites de l'épaule. À chaque profession, ses solutions : un tapis de souris avec gel et un repose-pied pour tous les salariés travaillant assis devant leur écran, le bac à shampoing ergonomique pour le coiffeur, le pont adapté pour le carrossier... Toutes sont précieuses mais coûteuses. Pour les rendre plus facilement accessibles, des aides financières, réservées aux entreprises de moins de 50 salariés, ont été créées :

TMS PROS DIAGNOSTIC permet d'établir un diagnostic et un plan d'action, soit par un prestataire conseil en ergonomie, soit en formant un salarié de l'entreprise pour mener le projet de prévention. Elle est plafonnée à 25 000 €.

"Prévenir es risques est une obligation légale, remédier à la souffrance reste un devoir humain"

TMS PROS ACTION est un soutien plafonné à 25 000 € permettant d'acquérir des équipements adaptés (jusqu'à 50% du montant des achats).

Les entreprises concernées devront engager les démarches avant le 15/07/17 et finaliser leur dossier avant le 15/11/2017 auprès de leur CARSAT.

Source : travail-emploi.gouv.fr