CHR : vers une hausse de la taxe de séjour dans les hôtels

CHR : vers une hausse de la taxe de séjour dans les hôtels

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Une hausse des barèmes de la taxe de séjour est à nouveau à l'ordre du jour. Elle‎ concernerait aussi les sites internet de locations meublés ou d'échange d'appartements.

En visite en Normandie, le Ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius, vient d'indiquer qu'un amendement a été déposé devant l'Assemblée Nationale le 31 octobre dernier, dans le cadre des discussions de la loi de finances 2015, afin d'augmenter les plafonds des barèmes de la taxe de séjour pour les établissements hôteliers mais aussi les sites de locations meublées ou d'échanges d'appartement.

La profession, si elle se réjouit du traitement équitable envisagé pour les nouvelles formes de concurrence, regrette ‎ que l'amendement n'aille pas au bout des choses en précisant que "les mêmes règles doivent être appliquées à tous les acteurs de l'hébergement marchand professionnel. A l'instar des décisions prises à New York, San Francisco, Barcelone, Madrid et Berlin, nous demandons à continuer à travailler avec le Gouvernement pour l'interdiction de la location à la nuitée en imposant un minimum de six nuits", dixit Roland Heguy, Président Confédéral de l'Umih.

La profession s'inquiète de cette nouvelle hausse qui va encore davantage fragiliser un secteur d'activité déjà mis à mal par la hausse de la TVA (3 points au 1er janvier 2014, 4,5 points en trois ans) et par de nombreuses nouvelles taxes et obligations.

Sources : projet loi de finances 2015, déclarations Laurent Fabius 11/2014.